Vous trouverez ci-dessous le document distribué sur la circonscription et le document spécifique à Belfort-Ville, informant les électeurs du recours en annulation déposé devant le Conseil Constitutionnel.

Télécharger
Tract Communes Ext_Aout2017.pdf
Document Adobe Acrobat 1.3 MB
Télécharger
Tract Belfort_Aout2017.pdf
Document Adobe Acrobat 1.3 MB

Communiqué du Lundi 12 Juin:

Merci du fond du cœur aux 7379 électeurs qui m'ont placé en tête du premier tour de l'élection législative avec près de 32% des suffrages exprimés. 

Rien n'est joué pour dimanche prochain et seule une mobilisation générale permettra de transformer l'espoir en victoire.

Je souhaite un large rassemblement pour ce deuxième tour. C'est la condition de la victoire. 

Je souhaite aussi fédérer les hommes et les femmes qui n'ont pas encore voté pour moi, mais qui connaissent mon attachement au Territoire de Belfort, mon humanisme, mon ouverture d'esprit, mon intérêt pour l'écologie, l'économie, l'éducation, l'action sociale, la culture, le sport, la sécurité et la lutte contre le terrorisme...

 

Proche du gouvernement et du président de la République, dont je serai un soutien dynamique, je saurai défendre les dossiers du Territoire de Belfort, beaucoup mieux qu'un député en opposition systématique qui n'apporterait rien de bon à notre département...

 

 Alors en marche pour une nouvelle dynamique ! Je compte sur vous ce dimanche 18 juin.


Télécharger
Le 18 Juin, VOTEZ Christophe GRUDLER
Document distribué avant le 2ème tour.
TRACT A4 2EME TOUR 2 13_06_2017 09_27_48
Document Adobe Acrobat 1.6 MB

Christophe Grudler a fait paraître un communiqué concernant la gestion du SERTRID:

 

Le Tribunal Administratif a décidé d'annuler toutes les délibérations prises concernant la gestion du Sertrid. Cela prouve l’incurie du Maire de Belfort et de son équipe.

Le projet de M. Meslot est de faire payer aux habitants exemplaires de la Communauté de Communes du Sud Territoire sa mauvaise gestion des ordures ménagères.

 

Je condamne toutes les mesures qui viseront à pénaliser financièrement les concitoyens du Territoire de Belfort. 

 

Dans le Sud Territoire, la mise en place du ramassage sélectif en 2002 (155 kg par an et par habitant actuellement) ainsi que la redevance incitative au 1er janvier 2005, décidée à l'époque par Raymond Forni, a demandé d’importants efforts à la population. Cela permet aujourd’hui de maintenir un prix constant pour les usagers de cette collectivité.

En proposant de modifier les coûts d’incinération, Damien Meslot met en péril le système efficace de la Communauté de Communes du Sud Territoire, afin de pallier les carences des politiques menées, dans ce domaine, par les municipalités belfortaines successives (360 kg de déchets par an et par habitant).

 

Je demande que les efforts effectués par la Communauté de Communes du Sud Territoire soient respectés par tous, y compris le Maire de Belfort.

Je soutiens tous les efforts de la Communauté de Communes du Sud Territoire dans ce domaine, et travaillerai dans ce sens, pour l’aider à conserver le système financier existant. 

 

J'encourage toutes les communes du Grand Belfort, à s’inspirer de ce système efficace, qui réduit le volume de déchets incinéré à Bourogne, et donc qui respecte davantage l'environnement. Et je suis bien sûr prêt à les aider dans toutes actions allant dans ce sens.


Télécharger
TRACT 09-06-2017
TRACT A4 09-06-2017.pdf
Document Adobe Acrobat 1.5 MB

Ci_dessous, le communiqué de "En Marche" avec Emmanuel Macron:

 

Ne vous laissez pas abuser !

Christophe Grudler est le seul candidat soutenu par Emmanuel Macron dans la 1ère circonscription du Territoire de Belfort.

Je veux rappeler avec la plus grande solennité que le seul candidat soutenu par Emmanuel Macron sous la bannière « La République en Marche ! » dans la 1ère circonscription du Territoire de Belfort à l’occasion des élections législatives des 11 et 18 juin, est Christophe Grudler, qui fait partie des candidats investis en avril dernier.

Nul autre candidat ne saurait en conséquence – sauf à s’exposer à des poursuites à l’initiative du mouvement au plan départemental comme national – se réclamer du soutien de mouvement La République En Marche !

Certains « concurrents », au mépris des règles élémentaires d’honnêteté à l’endroit des électeurs, n’hésitent pourtant pas à entretenir une ambiguïté coupable dans leurs documents de campagne, en revendiquant une appartenance à la « majorité présidentielle », en exploitant d’anciennes photos du Président de la République, ou en reprenant à leur compte tout ou partie du programme présidentiel.

Les électeurs ne se laisseront pas abuser par ces méthodes qui relèvent d’une vieille manière de faire de la politique, dont les citoyens ne veulent plus et qu’ils ont rejetée.

Les électrices et les électeurs ont droit à la vérité. J’appelle donc, avec bienveillance mais aussi avec la plus grande fermeté, les autres candidats de la 1ère circonscription à plus de clarté dans leur communication.

Seul Christophe Grudler porte l’étiquette « La République en Marche » dans la 1ère circonscription. Aucun autre candidat ne peut donc se réclamer du soutien d’Emmanuel Macron.

A défaut, en cohérence avec leurs écrits ou leur positionnement, je les invite à se désister en faveur de Christophe Grudler pour soutenir le projet présidentiel

 

Alphonse Corone

Service juridique de La République En Marche 


Télécharger
Profession de foi distribuée par les services de la Préfecture.
Document envoyé sous enveloppe, par les services de la préfecture, à tous les électeurs de la circonscription.
PROFESSION DE FOI C GRUDLER.pdf
Document Adobe Acrobat 1.7 MB

Télécharger
Tract programme
Tract distribué dans toute la circonscription, décrivant le programme soutenu par Christophe Grudler et thierry Besson.
TRACT-PROGRAMME 3.pdf
Document Adobe Acrobat 4.0 MB

Ci-dessous, le texte du communiqué envoyé jeudi 01 Juin à l'ensemble des médias du territoire de Belfort:

 

 

Vrai-faux candidat Macron : méfiez-vous des contrefaçons

 

Méfiez-vous des contrefaçons… C'est en résumé l'avertissement lancé par Christophe Grudler, candidat aux élections législatives sur la 1ere circonscription.  Les seuls candidats soutenus par Emmanuel Macron dans le Département du Territoire de Belfort  sont Christophe Grudler (1re circonscription), et Bruno Kern (2e circonscription). Point final.

« Nul autre candidat ne saurait en conséquence, sauf à s'exposer à des poursuites à l'initiative du mouvement au plan départemental comme national, se réclamer du soutien de La Republique En Marche ! », prévient Christophe Grudler.

Si le mouvement macroniste éprouve le besoin de mettre les points sur les « i », c'est que certains candidats jouent délibérément la carte Emmanuel Macron, tout en n'ayant pas son soutien.

C'est particulièrement vrai dans la 1ère circonscription, avec Philippe Legros qui essaie de faire campagne sous l'étiquette du Président de la République : ce proche du parti Les Républicains (qui tenait pour eux, lors de la primaire de la Droite, un bureau de vote comme assesseur à Valdoie) a fait réaliser ses documents chez la même société de communication que le candidat officiel LR.

Le but: tromper les électeurs, en divisant les voix d'Emmanuel Macron, afin d'avantager le candidat LR.

« Certains concurrents, au mépris des règles élémentaires d'honnêteté à l'endroit des électeurs, n'hésitent pas à entretenir une ambiguïté coupable dans leurs documents de campagne, en revendiquant une appartenance à une " majorité présidentielle " ou en reprenant à leur compte tout ou partie du programme présidentiel, allant jusqu'à plagier l'étiquette officielle devenue "marchons pour la République". "

"Les électeurs ne se laisseront pas abuser par ces méthodes qui relèvent d'une vieille manière de faire de la politique, dont les citoyens ne veulent plus et qu'ils ont rejetée », déclare l'équipe de campagne de Christophe Grudler qui appelle chacun à « plus d'honnêteté dans la communication », et les électeurs de la 1ere circonscription "à dénoncer ces méthodes d'un autre âge en votant encore plus massivement pour Christophe Grudler et son suppléant Thierry Besson, les seuls candidats à être soutenus par Emmanuel Macron."

  

Jeudi 18 mai:

Christophe Grudler présent lors de "l'exercice Seveso" à Froidefontaine:

 Ci-dessous, le texte du communiqué que Christophe Grudler a fait parvenir à la presse régionale:

J'ai suivi ce matin, en compagnie des maires et adjoints de Froidefontaine, Charmois, Morvillars et Bourogne, un exercice "Seveso" organisé par la préfecture, la Dreal et le Sdis, au sein de l'usine Beauseigneur de Froidefontaine. Cette société, qui est une belle réussite familiale, a été fondée en 1932 et emploie aujourd'hui plus de 40 personnes. Elle utilise de la javel pour ses process.
Si l'exercice s'est globalement bien passé, il apparaît nettement qu'il y a eu un déficit de communication entre la préfecture du Territoire de Belfort et les communes de Morvillars et Bourogne. Ces dernières viennent de découvrir le périmètre de protection, qui touche en partie leurs communes. Elles ignoraient également que l'usine Beauseigneur était passée d'un classement Seveso "bas" à un classement Seveso "haut", en raison de la modification des normes.

 

Il y a clairement un manque d'information, surtout pour les communes de Morvillars et Bourogne. Je viens de saisir Monsieur le Préfet par courrier. Je suggère la mise en place d'une Commission de suivi de site, sur le périmètre des 4 communes, afin que les maires et les habitants disposent régulièrement des informations utiles. Elle pourrait se réunir une à deux fois par an. La nouvelle réunion programmée par la préfecture le 22 juin ne doit pas être uniquement technique: elle doit permettre d'avancer dans le sens d'une meilleure information.
J'entends suivre attentivement ce dossier.

 

 

 

 

 

 

 

 

Après l'exercice, échange avec les maires des communes concernées.


Déclaration de Christophe Grudler, au soir de l'élection d'Emmanuel macron à  la Présidence de la République:

 

Il faut maintenant assurer une majorité parlementaire nette au président Macron:

Je suis très heureux de la mobilisation en faveur d'Emmanuel Macron, élu président de tous les Français, grâce à un score sans appel.

Il lui appartient maintenant de souder à nouveau la Nation, en tenant compte de la diversité de ceux qui ont voté pour lui, mais également en tenant compte des inquiétudes et de la colère de ceux qui n'ont pas voté pour lui.

Bravo à tous les militants d'En Marche, des Démocrates avec Macron et du Mouvement Démocrate pour le travail qu'ils ont effectué en soutien à Emmanuel Macron.

Pour assurer le changement et le renouveau qu'il porte, il faut maintenant lui assurer une majorité parlementaire nette, en poursuivant la dynamique de la présidentielle. 

Nous allons nous y attacher dans toute la France, en Bourgogne-Franche-Comté, et tout particulièrement dans le Territoire de Belfort, où nous mettrons toutes nos forces dans la bataille, avec l'aide de nos concitoyens, pour faire gagner nos candidats. 

 

Plus que jamais, l'heure est à la mobilisation générale de toutes les bonnes volontés qui veulent nous aider pour atteindre cet objectif.


Télécharger
TRACT N°1: Déclaration de candidature
Ce premier tract, distribué sur toute la circonscription, explique les raisons de la candidature de Christophe Grudler, et les axes principaux de son action comme député.
TRACT CANDIDATURE.pdf
Document Adobe Acrobat 3.1 MB

Ci-dessous, le texte de la déclaration de candidature de Christophe Grudler, envoyé aux médias:

 

Déclaration de candidature:

Sensible à la situation économique, sociale, d’insécurité de notre pays, profondément déçu par l’inaction du gouvernement, et du député sortant, porté par de nombreux encouragements dépassant les frontières partisanes, j’ai décidé d’être candidat au mandat de député dans la 1ère circonscription du Territoire de Belfort (Belfort-Delle).

Je suis élu depuis 1998, en tant que conseiller départemental du Territoire de Belfort. J’ai l’expérience et la compétence pour porter l’alternance, tout en empêchant le Front National d’emporter cette circonscription, où il réalise des scores très hauts : seul un élu avec mon profil peut l’emporter.

Je me présente sur mon nom, et ma notoriété. Je suis un candidat de rassemblement, qui entend ne pas représenter un « clan », un « parti », mais un territoire et des habitants.

Je demanderai évidemment le soutien à ma formation, le Mouvement Démocrate, mais également à toutes les formations du champ républicain qui se retrouvent dans l’action que je mène, et les idées que je défends. Je demanderai le soutien aux maires, aux présidents d’associations, aux forces vives de cette circonscription, aux côtés desquelles je serai présent au quotidien, comme je le suis déjà aujourd’hui, car je suis avant tout un élu de terrain.

Je souffre vraiment de l’image donnée aujourd’hui par la vie politique. Je n’ai jamais été assimilé à ça. Je veux prouver, comme je l’ai toujours démontré par mon action, qu’il y a des hommes et des femmes qui peuvent porter une vision différente, avec honnêteté et éthique dans leur action politique.

Je vais combattre la vieille politique, celle dont les Français ne veulent plus. Les arrangements, les placements de copains, dans un milieu bien fermé. Dans le Département du Territoire de Belfort, il n’y a que quelques personnes qui décident pour tout le monde !

Avec les législatives, on défend un projet pour la France qui doit avoir des impacts positifs pour le Territoire. Cette circonscription a du potentiel de par sa position géographique, son activité économique, mais il n’est pas mis en avant. Or, c’est aussi ça, le rôle d’un député. Je veux défendre les intérêts de notre Territoire et de ses habitants.

C’est l’occasion de servir ensemble, loin des dérives qui abîment l’idée même du lien commun.

Pour ce Département, j’ai la volonté de travailler avec l’ensemble des élus pour promouvoir le Territoire et donner envie de s’y installer et surtout d'y rester. A travers mon engagement, je porte la volonté de faire rayonner le Territoire de Belfort.

Attaché au développement des entreprises (je suis moi-même chef d’entreprise), au développement de l’emploi, concerné par l’agriculture et sensible à l’éducation des enfants, je souhaite œuvrer pour notre département et participer à la réforme de la France. L’intérêt commun doit être l’unique objectif, et pour l’atteindre, je saurai respecter mes engagements et m’appuyer sur des valeurs fortes telles que la famille, le travail, l’intégrité et le respect.

Nous avons chacun des manières différentes de réagir au déclin de notre pays: chômage record, croissance atone, endettement presque équivalent à notre PIB, fiscalité confiscatoire, jeunesse confrontée au chômage ou à la nécessité de partir à l’étranger, insécurité culturelle, terrorisme, dialogue social réduit, divorce entre les Français et leur personnel politique, d’où la montée en puissance du Front national.

La mienne est de tenter d’apporter mon énergie et mon travail à un territoire qui se trouve en difficulté, et auquel ma famille est attachée depuis des décennies. En m’inscrivant d’emblée dans un dialogue direct avec chacun des habitants de ma circonscription.

Notre département souffre: enclavement, disparition progressive de nombreuses infrastructures, tissu industriel fragile, monde agricole en décroissance, chômage élevé, commerce en berne, opportunités de formation de plus en plus réduites, baisse démographique continue. Ces faits objectifs contraignent de nombreux jeunes à quitter le Territoire afin de trouver un emploi.

Or comment assurer l’avenir d’un territoire sans la génération dont c’est la responsabilité ?

Je suis profondément attaché aux valeurs de la République et à la qualité de vie sur le Territoire. Je souhaite défendre sans concessions et avec une grande fermeté les valeurs indissociables de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité contre le renoncement que l’on constate, y compris au plus haut sommet de l’État.

Je souhaite m'engager au service de l'intérêt général, pour représenter notre territoire et ses citoyens à l'assemblée nationale.

Je souhaite prendre part à la rénovation de notre système politique, rénovation qui sera incontournable si nous souhaitons tisser à nouveau le lien entre les élus et les citoyens. 

Cette candidature est pour moi un engagement sincère et de conviction. Je ne veux pas être de ceux qui restent passifs, de ceux qui critiquent ou hurlent sans proposer. Je veux être de ceux qui agissent pour nos valeurs, notre territoire, notre circonscription et notre pays.

Et je remercie tous ceux qui voudront bien me soutenir dans ma démarche et rejoindre une équipe déjà au travail.

Christophe Grudler - 17 février 2017